Kôbe

Visite de Kôbe

Vue de Kôbe depuis les hauteurs
Kôbe est une ville portuaire, située à quelques minutes d’Ôsaka et que nous aimons beaucoup. Bien que nous vivions à Ôsaka, mon Université était située à Kôbe et nous avons visité plusieurs fois cette magnifique ville.
Ce qui nous a attiré dans la ville de Kôbe c’est surtout son paysage, la ville est située entre les montagnes et la mer et offre donc de magnifiques vues et de magnifiques balades.
Bien que nous y sommes allé plusieurs fois, il reste encore des choses que nous n’avons pas pu faire malheureusement, ou heureusement, comme ça nous sommes obligés de revenir !
Kôbe est vraiment très proche d’Ôsaka (20 minutes depuis la gare d’Ôsaka jusqu’à Sannomiya) et complète vraiment cette dernière grâce à ses paysages et son ambiance.
Nous allons présenter brièvement les différents endroits que vous pourrez visiter à Kôbe avant de revenir plus en détail dans de prochains articles sur les différents endroits en question.
Sanctuaire Ikuta 生田神社
Bâtiment principal du sanctuaire Ikuta
C’est un sanctuaire qui est censé avoir été créé au 3e siècle, ce qui en fait donc un des plus vieux sanctuaires du Japon.
J’aime énormément les sanctuaires, en particulier ceux de couleur rouge, ce fut donc un des premier endroits que nous avons visité à Kôbe. Les temples et les sanctuaires au Japon offrent de belles et longues balades parmi les différents bâtiments, les coins de verdure… souvent je prévois de visiter plusieurs choses et au final on passe tellement de temps à s’y balader, qu’on a plus le temps pour faire autre chose…
Comment s’y rendre ?
Il est situé à environ 10 min au nord de la station de Sannomiya, la gare la plus active de Kôbe, d’où on peut visiter beaucoup d’endroits différents.
Zoo Oji 王子動物園
Panda du zoo
Le zoo de Kôbe est surtout connu pour son panda, mais il y a beaucoup d’animaux différents, comme des girafes, des ours, des singes, des oiseaux, un lion, un tigre, des pumas… Si vous visitez le Japon avec des enfants, ça peut être une bonne idée de visite. Nous y sommes allé principalement pour le Panda, je voulais absolument en voir un, mais au final le temps est assez limité pour le voir, vous devez faire la queue et passez en ligne devant une vitre où se trouve le Panda, et donc vous ne pouvez pas vraiment prendre votre temps, c’est assez triste finalement de le voir comme ça, autant vous dire qu’il s’en fichera de votre vie et préférera dormir sauf si vous avez de la chance… Finalement j’ai craqué pour son petit cousin le panda roux et nous avons vraiment passé un bon moment dans ce zoo. Si vous voulez absolument voir un panda, peut-être que c’est plus agréable dans d’autres zoos…
Comment s’y rendre ?
La station la plus proche est la station Ojikôenmae, sur la ligne Hankyû Kôbe ( direction Umeda depuis Sannomiya)
Prix : 600 yen,  9h – 17h ( 16h30 novembre- février)
Sannomiya 三宮 / Kyûkyoryûchi 旧居留地
Mains des enfants de Kôbe en hommage aux victimes du tremblement de terre de 1995
Le quartier autour de la gare de Sannomiya peut être divisé en deux parties. La partie qui va de la gare au port, est la zone de l’ancienne concession étrangère de Kôbe (kyûkyoryûchi). Le Japon dans la deuxième partie du 19e siècle ouvre des ports et des villes au commerce avec les étrangers qui y étaient auparavant interdits de visite, et parmi ces ports fut ouvert Kôbe/Hyôgo en 1868, un quartier spécial avait été créé pour les étrangers et il s’agit de ce quartier, entre le port et la gare de sannomiya, puis un quartier résidentiel plus huppé sera installé au nord de sannomiya vers les montagnes, ce sont ces bâtiments que vous pouvez visiter  dans le quartier de Kitano-chô.
Donc si vous vous baladez de la station jusqu’au port, vous verrez des bâtiments à l’allure occidentale et c’est pour cela. Au sud de la mairie (où vous pouvez avoir une vue sur la ville gratuite), un parc sert de mémorial au grand tremblement de terre de 1995 et vous pourrez aussi y trouver des choses en rapport avec cette période des concessions.
Mais Sannomiya c’est aussi le quartier typique pour une journée shopping/restaurants. Il y a plein de boutiques, de restaurants et vous pouvez facilement passer une demi-journée à vous y balader.
En vous dirigeant vers le port en sortant de Sannomiya (c’est simple c’est le côté à l’opposé des montagnes !) à votre droite vous trouverez une arcade de shopping qui relie Sannomiya à Motomachi  et donc vers le quartier chinois, son nom « Kobe Motomachi » il y a plusieurs boutiques le long de la rue comme des boutiques de vêtements, de livres, un 100yen shop, des produits de beauté et pour les geek il y a même des magasins liés aux jeux-vidéos (rétro…) et manga, ils sont à l’intérieur du bâtiment sur le côté droit de la rue, aux 2e et 3e étages.
Comment s’y rendre ?
Sannomiya est la station principale de Kôbe, vous pouvez y accédez depuis la plupart des lignes de trains (JR. Hankyû, Hanshin)
Monument commémoratif avec le nom des victimes du tremblement de terre
Kitano-chô 北野町
Bâtiment occidental à visiter
Au nord de Sannomiya se trouve le quartier de Kitano, avec ses maisons occidentales qui datent d’après la période des concessions qui s’est terminée en 1899, les maisons sont du 20e siècle et sont principalement aménagées avec le style de l’époque et du pays dont provenait les personnes y habitant.
Il faut savoir que c’est un quartier dont les Japonais raffolent, puisqu’il y a des bâtisses et des restaurants étrangers… vous qui êtes venus au Japon vous en aurez sans doute un peu rien à faire de voir des choses occidentales…c’est sympa de s’y balader, mais ce n’est absolument pas une priorité…
Sachez que vous pouvez rejoindre le Shin-kôbe Ropeway en continuant le chemin de Kitano-cho, qui vous permettra de vous rendre en haut du Mont Maya.
Comment s’y rendre ?
A quelques minutes de marche et un petit peu de grimpette de Sannomiya.
Nankin-machi, quartier chinois 南京町
Porte d’entrée du quartier chinois de Kôbe
Pour ceux qui connaissent celui de Yokohama, le quartier de Kôbe est plus petit mais ne perd pas en charme, surtout en fin de journée, lorsqu’il est illuminé. Vous trouverez tout ce qu’il y a dans tout bon quartier chinois, de la nourritures à manger dans la rue, des restaurants, des magasins pour acheter du thé et des aliments chinois. N’oubliez surtout pas d’y aller faire un tour si vous êtes à Kôbe lors du nouvel an chinois.
C’est vraiment très agréable de se balader dans ce quartier après avoir fait du shopping à Sannomiya, les gens mangent de la nourriture chinoise tout en se baladant, l’ambiance y est géniale. Après cela vous pouvez vous rendre à pied jusqu’au port. De nuit c’est vraiment une super balade.
Comment s’y rendre ?
A quelques pas de Sannomiya à pied en se baladant, ou directement par la station Motomachi
Kôbe Port Tower 神戸ポートタワー et Meriken Park メリケンパーク
Tour du port de Kôbe de nuit
Faire une balade sur le port en fin de journée est vraiment très agréable, à droite de la tour vous pouvez vous posez tranquillement et admirer les illuminations de l’autre rive, les lumières se reflètent sur l’eau, c’est vraiment un moyen parfait pour finir une journée de visites. Vous pouvez même monter dans la tour, je n’ai pas eu l’occasion de le faire mais je pense que la vue doit être assez sympa.
L’endroit où se trouve la tour s’appelle Meriken Park et la vue de cette endroit est sans doute la plus connue de Kôbe, au côté gauche de Meriken Park (opposé à la tour) vous pourrez trouver des restes laissés volontairement du tremblements de terre de Kôbe ainsi qu’un petit « musée » en plein air avec des panneaux et une vidéo explicative du tremblement de terre.
Comment s’y rendre ?
A quelques minutes au sud de Motomachi
Prix ?
L’entrée de la Kôbe port Tower est de 600 yen, ouvert 9h-21h ( 19h de décembre à février.)
Vue depuis les alentours de la tour du port
Cascade Nunobiki 布引滝
La cascade de Nunobiki, accessible à pied.
Depuis la station de Shin-Kôbe (Shinkansen et train), vous pouvez soit faire l’ascension à pied soit prendre la Shin Kôbe Ropeway pour vous rendre en haut, seulement si vous prenez cette dernière, vous ne verrez la cascade que d’en haut, ce qui doit être magnifique aussi, mais si vous avez le temps, rien de plus gratifiant que de grimper soit même jusqu’à cette magnifique cascade. Puis jusqu’au réservoir, et enfin jusqu’au jardin. Quand on a fait l’ascension, on a tellement flâné qu’on est arrivé trop tard pour le Nunobiki Herb Garden, mais vraiment c’était une super balade, donc si vous adorez les balades en forêt/montagne, n’hésitez pas, montez à pied, et au pire vous pourrez redescendre en ropeway, mais avant n’oubliez pas le coucher de soleil et la vue magique sur Kôbe de nuit.
La Shin-Kôbe Ropeway s’arrête au nord du Park, puis à un observatoire sur les hauteurs, si vous n’avez pas le temps de monter à pieds (c’est long et fatiguant mais magique) alors n’hésitez pas, vous pourrez ainsi visiter le jardin et voir le coucher de soleil en haut.
Comment s’y rendre ?
La Shin-Kôbe ropeway se trouve à quelques minutes de la station Shin-Kôbe. Le chemin pour monter à pied se trouve à droite de la station, au sous-sol de la gare.
En grimpant à pied vous pourrez rejoindre la cascade, le barrage, le jardin puis le haut de la station.
En ropeway vous survolerez « seulement » la cascade »
Prix ?
Ropeway : 900 yen l’aller + admission au jardin, ou 1400 aller-retour + admission au jardin
10h-17h (20h30 les week-end, jours feriés et du 20 juillet au 31 août.)
Nunobiki Herb Garden : 10h-17h
200 yen (sauf si ropeway), ouvert tous les jours.
Barrage de Nunobiki, accessible à pied
Maiko Beach 舞子浜 et Akashi kaikyô bridge 明石海峡大橋
Maiko beach avec le Kaikyô (bridge) en fond
Les deux plages que nous avons eu l’occasion de faire à Kôbe, sont la Suma-beach et la Maiko-beach, avec un petit faible pour la Maiko-beach qui se trouve un peu plus loin, à Akashi, en direction de Himeji, vous pouvez donc facilement aller visiter Himeji puis venir vous balader sur la plage, avec vue sur le pont Akashi kaikyô (qui relie Kôbe aux îles Awaji). Faire une balade à vélo depuis Kôbe sur ces îles doit aussi être un super moment.
Vue sur Kôbe depuis un observatoire
 Voici un lien pour avoir un accès à des cartes touristiques de Kôbe : ici
Les cartes de Kôbe sont vraiment très bien faites et permettent de découvrir de nombreux endroits.
Résumer
Comme vous pouvez le constater, Kôbe offre différents divertissements, à vous donc de voir ce que vous préférez y voir.
– Sachez que Kôbe se situe entre Ôsaka et Himeji, cette dernière est connue pour son magnifique château (que nous n’avons pas eu le temps d’aller voir malheureusement), donc vous pouvez très bien vous accorder une après-midi à visiter Kôbe après avoir été visité Himeji, vous pouvez soit passé l’après-midi à la Maiko beach si il fait beau, vous rendre à des points d’observations sur les monts de la ville pour y admirer le coucher de soleil sur la ville, ou tout simplement vous promener de sannomiya au port en passant par le quartier chinois.
Il y a beaucoup d’autres choses que l’on aurait voulu faire, comme par exemple Arima où se trouve des Onsen, voir le grand Bouddha de Hyôgo, les hauteurs des monts Rokko et Maya… mais ce n’est que partie remise.
Kôbe est une ville vraiment relaxante où il est très agréable de s’y promener, ce serait dommage de passer à côté.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s