Kyoto, Temple

Kinkaku-ji 金閣寺 / Rokuon-ji 鹿苑寺

Il y a deux choses que je voulais absolument voir à Kyôto : le pavillon d’or et le sanctuaire Fushimi-Inari. J’ai eu la chance de faire les deux sites et je n’ai absolument pas été déçue. Aujourd’hui, on va parler du Pavillon d’or.

Le nom du lieu est le Rokuon-ji 鹿苑, qui signifie le Temple du jardin des cerfs, mais comme l’enceinte du temple contient le pavillon d’or (金閣 Kinkaku) il est plus communément appelé Kinkaku-ji (金閣寺 Temple du pavillon d’or). Comme son nom l’indique, il est couvert de feuilles d’or.

 En visitant le temple du pavillon d’or, je m’attendais à ne trouver que le pavillon d’or, mais en fait il fait parti d’un plus grand complexe, le Rokuon-ji, et la balade à travers l’enceinte du temple est vraiment cool.
Le pavillon est juste magnifique ! Quand on arrive dans l’enceinte du temple, on le voit au loin avec au premier plan un grand étang avec beaucoup de végétations…ça donne une vue impressionnante. Ce que j’ai aimé avec le pavillon d’or, c’est que le paysage le met vraiment en valeur, c’est à dire que selon l’endroit où vous vous situez, vous aurez une vue différente sur le pavillon et donc vous pourrez facilement prendre des milliers de photos différentes.
L’histoire du pavillon d’or est assez intéressante. L’enceinte appartenait au clan Saionji, contenait une villa et un temple, mais avec la chute du clan, l’enceinte va être laissé à l’abandon, avant d’être racheté par le fameux Shôgun (gouverneur militaire) Ashikaga Yoshimitsu, désormais à la retraite, en 1393. Il va en faire un lieu magnifique et va recueillir des reliques bouddhiques. A sa mort, le lieu deviendra un temple zen de l’école rinzai. Le pavillon a subit plusieurs incendies, dont le plus célèbre est justement au cœur de l’intrigue du roman de Mishima, puisqu’en 1950, un moine mentalement perturbé y a mis le feu. Il fut donc reconstruit entièrement en 1955.
Lorsque vous vous approchez du pavillon, vous remarquerez qu’il est finalement relativement petit. Ca fait très bizarre, car quand vous l’apercevez de l’autre côté de l’étang, il est tellement majestueux. Chaque étage représente un style différent. Au rez-de chaussé, il y a des reliques de Bouddha mais je ne pense pas qu’on puisse y entrer…

C’était vraiment une balade très agréable, il y avait beaucoup de touristes mais avec toute la nature environnante on arrive quand même facilement à apprécier le spectacle.

Comment s’y rendre ?
Comme le Kinkaku-ji est situé au nord ouest de la ville, on a prit un bus depuis la gare, « Kyoto City Bus ». Vous pouvez prendre les bus N°101 ou 205 (de toute façon ce sera indiqué), le trajet prend en moyenne 40 min (ça dépend de la circulation dans Kyôto et le nombre de touristes…) et coûte seulement 230 Yens.
Entrée
9h-17h
400 yens.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s