Ikuta jinja, Kôbe

Sanctuaire Ikuta-jinja 生田神社

C’est le sanctuaire le plus connu de Kôbe et l’un des plus anciens du Japon ! Il est mentionné dans le Nihonshoki, c’est pour vous dire à quel point il est vieux. Le Nihonshoki 日本書紀 ou Chroniques du Japon, date de 720 et a été rédigé par des historiens de l’époque. Avec le Kojiki 古事記 ce sont les deux seules sources officielles des origines (divines) du Japon. Et donc selon ce livre, le sanctuaire aurait été fondé par l’impératrice Jingû au début du 3e siècle.

En plus d’avoir une histoire aussi lointaine, le sanctuaire est aussi à l’origine du nom de la ville de Kôbe, rien que ça ! En effet, à l’époque, la Cour impériale avait envoyé des Kambe dans ce sanctuaire. Kambe, s’écrit en Kanji : 神戸, or ce sont aussi les Kanji utilisés pour écrire le nom de Kôbe. Les Kambe sont des officiels de la Cour qui officiaient dans les sanctuaires, comme 44 Kambe ont été envoyé pour servir dans ce sanctuaire, la ville fut nommée Kôbe

Lorsqu’on y a été, il y avait encore les festivités pour la fête des enfants, c’est pour ça qu’il y a beaucoup de monde, en plus il y avait un mariage… Le sanctuaire est situé à quelques minutes à pieds de la station Sannomiya, c’est ça aussi qui fait le charme de Kôbe, on a accès à plein de choses en très peu de temps comme la ville est enclavée entre les montagnes et la mer. J’ai beaucoup aimé ce sanctuaire, il est très joli et surtout l’enceinte du sanctuaire est très variée.

En effet, il y a plein de petits trucs à voir : un petit point d’eau, une petite forêt où on peut faire tremper des prédictions de couples dans de l’eau… c’est vraiment un endroit super pour se balader au calme.
Le sanctuaire est dédié à la déesse Wakahirume no Mikoto, ce nom ne doit pas vous dire grand chose, mais c’est soit la soeur soir l’enfant d’Amaterasu, ou Amaterasu elle-même, c’est à dire la déesse du soleil…

Compte-tenu de sa proximité avec la gare de Sannomiya (la gare principale de Kôbe), ce serait vraiment dommage de ne pas passer y faire une petite balade relaxante, avant de rejoindre les quartiers commerçants de Sannomiya et Motomachi, ou bien de grimper vers les sommets des deux Monts de Kôbe (Mont Rokko et Mont Maya). Pour les adeptes des calligraphies (goshuin 御朱印), sachez que pour avoir celle du sanctuaire, il faut se rendre dans une petite bâtisse à l’entrée du sanctuaire.

Comment s’y rendre ?

Le sanctuaire est situé à quelques minutes à pieds de la gare Sannomiya,

Pour plus de facilité, je vous ai mis le plan pour vous rendre au sanctuaire

Heures d’ouverture ?

De 7h jusqu’au coucher du soleil.

Gratuit, comme la plupart des sanctuaires.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s